La voie d'abord fémorale

La voie d’abord fémorale est la voie d’accès artériel la plus fréquemment utilisée en radiologie interventionnelle endovasculaire.

Le radiologue ponctionne l’artère du creux inguinal droit, l’artère fémorale commune droite.

©Merit Médical Used with Permission

Comment se déroule-t-elle ?

Après désinfection et une anesthésie locale, le radiologue ponctionne à travers la peau l’artère du creux inguinal droit (artère fémorale commune droite), pour y introduire un cathéter afin de naviguer dans les vaisseaux cibles.

La plupart du temps, le radiologue ponctionne du côté droit. Dans de rares cas, il est amené à ponctionner du côté gauche (en complément, lorsque les artères sont tortueuses ou en substitution au côté droit).

 

 

En fin d’intervention, le point de ponction est refermé en utilisant un dispositif de fermeture déposant du matériel résorbable au contact du vaisseau : il s’agit de collagène synthétique effectuant une étanchéité parfaite, rapprochant le taux de complications hémorragiques à 5% des cas. Au décours, la durée d'immobilisation du membre inférieur dure 3h, afin de permettre une bonne adhérence du matériel à la paroi de l’artère. Après un premier lever test à 3h, le patient peut se mettre à marcher prudemment, et peut alors rentrer à domicile en cas de traitement ambulatoire.

 

La voie d’abord fémorale n’a pas rapporté de complication majeure, uniquement un taux d’hémorragie au point de ponction un peu plus élevé que par voie radiale. Toutefois, les dispositifs de fermeture ont permis

de nettement abaisser ces chiffres.